Photographier au soleil couchant


Les sept portes de Jérusalem







À Marseille, ce n'est pas compliqué de contempler un coucher de soleil. Il suffit d'aller se promener le soir au bord de la mer. Nous sommes très chanceux alors profitons-en ! Mais photographier cet instant éphémère et obtenir une photo qui soit à la hauteur de l'évènement, c'est une autre histoire. Nous allons donc voir ensemble ici comment exploiter les tous derniers rayons du soleil couchant. Et, la bonne nouvelle, c'est que nous pouvons nous y essayer tous les jours de l'année, tant que notre jolie petite Terre continuera de tourner. 

 

 

Se préparer avant la nuit

 

Pour photographier aux dernière lueurs du jour, mieux vaut ne pas laisser de place à l'improvisation. Sinon, vous risqueriez d'être déçu. Paradoxalement, plus vous aurez planifié les choses en amont, plus vous donnerez libre cours à votre créativité au moment de déclencher.

 

Commencez par choisir votre spot. Choisissez-en un que vous connaissez déjà pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Mieux vaut repérer les lieux une première fois. Sur place, vous vous rendrez peut-être compte que vous ne pouvez pas bien voir le ciel ou l'horizon. Peut-être aussi que le soleil ne se couche tout simplement pas du bon côté... Pour vous aider à y voir plus clair avant même de vous déplacer, vous pouvez utiliser ce site web : https://www.photoephemeris.com. Il vous permettra de savoir de quel côté se couche le soleil et à quelle heure exactement en fonction de votre position.

 

Ensuite, choisissez la date. Regardez la météo. Il est assez intéressant de photographier un ciel partiellement nuageux. Vous aurez ainsi l'avantage d'avoir plus de détails, d'ombres et de couleurs qui se reflètent dans les nuages. Mais un beau ciel bleu (ce qui est souvent le cas à Marseille) peut aussi très bien faire l'affaire pour obtenir quelque chose de plus épuré. Vous pouvez toujours jeter un coup œil par la fenêtre avant de décider si les conditions sont bonnes pour vous.

 

Mais attendez encore un peu, ne foncez pas tête baissée. Essayez de visualiser quel genre de photo vous voulez faire. Réfléchissez à votre intention. Cherchez des exemples sur Internet de photographies qui vous plaisent et vous inspirent pour trouver des idées. Exemple : vous pouvez imaginer cadrer un élément au premier plan de votre image. Ce pourrait être un baigneur, les feuilles d'un palmier ou encore les mouvements de l'eau si vous êtes sur une plage. Ou tout autre chose si vous vous trouvez dans les rues de la ville ou sur les hauteurs des calanques. À vous de voir !

 

Coquillage sur la plage abandonnée
Coquillage sur la plage abandonnée

 

Votre composition dépendra aussi du choix de votre objectif photo (ou focale). Vous pouvez utiliser une focale grand-angle, un téléobjectif ou bien un 50mm etc. Partez du principe que tout est possible avec le matériel dont vous disposez (je parle d'ailleurs du matériel photo ici). Mais, n'oubliez pas que le choix de votre objectif va conditionner la façon dont vous aller photographier votre coucher de soleil. Un grand angle va vous obliger à vous rapprocher de votre sujet et un téléobjectif de vous en éloigner. Et ça change tout.

 

Vous êtes bientôt prêt pour partir, alors surtout n'oubliez pas votre trépied. Il vous sera utile, soit pour éviter le flou de bougé, soit pour effectuer une pose longue, soit encore pour baisser les ISO et diminuer le bruit sur votre cliché. Pensez aussi à régler votre appareil pour shooter au format RAW afin de vous autoriser par la suite à retoucher votre image. Et emportez vos filtres GND (Graduated Neutral Density), polarisants ou autres si vous avez l'habitude de les utiliser. Mais vous pouvez très bien photographier sans filtre pour rester au plus proche de la réalité

 

 

Après l'heure, ce n'est plus l'heure

 

Cette fois, vous pouvez y aller. Je vous conseille même de vous dépêcher pour vous rendre sur place une heure à l'avance (au moins). Si vous êtes en retard, le soleil, lui, ne vous attendra pas.

 

Arrivé sur votre spot, vous allez commencer par découvrir ou redécouvrir les lieux. Installez-vous et prenez plusieurs clichés pour voir si le style de photo ou bien le cadrage que vous aviez imaginé peut réellement fonctionner. Effectuer des ajustements. Testez un autre point de vue si vraiment cela s'avère nécessaire. Vous avez encore le temps de faire travailler vos méninges et improviser avant qu'il ne soit trop tard...

 

Le choix de la composition vous demandera beaucoup de concentration. Vous pouvez vous servir (ou pas) de la fameuse règle des tiers qui est souvent utilisée en photographie. Vous pouvez tout aussi bien trouver des lignes directrices naturelles qui vont amener le regard du spectateur vers l'arrière-plan. Si le ciel est nuageux, mettez-le en valeur en lui accordant plus d'espace dans l'image. N'hésitez pas aussi à jouer avec les effets d'ombre et de lumière (j'ai aussi écrit un article à ce sujet). Bref, amusez-vous !

 

Que vous photographiez pendant la première heure avant le coucher du soleil (la golden hour) ou après (la blue hour), votre autofocus aura peut être du mal à faire la mise au point tout seul. Si c'est le cas, passez en mode manuel pour l'ajuster vous-même. J'en profite pour vous avertir de ne pas regarder le soleil à travers votre viseur si celui-ci est optique (sauf si vous avez un hybride) pour préserver votre précieuse rétine. Servez-vous de votre écran numérique.

 

Mer agitée au soleil couchant
Mer agitée au soleil couchant

 

Concernant les réglages de l'appareil, vous pourrez ouvrir le diaphragme à f/16 si vous ne voulez pas avoir de plans flous dans votre image. Où bien agrandir l'ouverture pour modifier la profondeur de champ. Comme déjà vu plus haut, vous pouvez aussi baisser la sensibilité iso. La vitesse d'obturation, quant à elle, va plus dépendre de la luminosité et du rendu que vous voulez obtenir.

 

Enfin, faites attention à ne pas cramer les hautes lumières. Privilégiez de sous-exposer la photo pour avoir un ciel normalement exposé. Vous pourrez toujours l'éclaircir au post-traitement. Ca y est, vous êtes prêt ? Alors, il ne vous reste plus qu'à appuyer sur le bouton !

 

 

Exercice pratique : les sept portes de Jérusalem

 

Connaissez-vous les Sept Portes de Jérusalem ? C'est une somptueuse sculpture inaugurée en 1985 par François Mitterrand et créé par David Soussana. Elle symbolise les portes d'entrées dans la ville de Jérusalem et a été érigée en hommage à la culture juive marseillaise. Cette représentation artistique des portes surplombe les plages du Prado. Vous y retrouverez cette inscription :

 

« Tout le peuple se réunit comme un seul homme
Sur la place qui s’étend devant la porte de l’eau. »

 

J'ai donc choisi ici de me servir de cette œuvre majeure du patrimoine marseillais pour capter les toutes dernières lueurs d'une belle journée de décembre. Je me suis rendu à la plage de Bonneveine une heure avant le coucher du soleil pour profiter de la lumière dorée (golden hour). Tout change de couleur pendant ces quelques minutes qui précèdent la nuit. J'avais dans l'idée de photographier les reflets d'or de la sculpture que j'avais déjà pu remarquer lors de mes nombreuses promenades le soir en bord de mer. Quand je suis arrivé, le spectacle avait déjà commencé. J'en ai profité pour prendre plusieurs clichés à l'improviste.

 

Puis j'ai fait le tour de l'objet de mes convoitises. J'ai mis du temps avant de trouver le bon angle qui mettait le plus en valeur l'effet recherché. Et c'est là que la chance m'a souri avec l'apparition d'un promeneur dans mon cadre. À cet instant, tout y était : l'œuvre majestueuse qui rompt le ciel par sa silhouette dorée si particulière et venant imposer toute sa grandeur face à cet homme venu la contempler.

 

Les Sept Portes de Jérusalem - Sculpture inaugurée à Marseille par François Mitterrand en 1985
Cette prise de vue donne l'impression que la sculpture a été déposée en pleine nature

 

Et si vous aussi, vous essayiez de prendre un cliché de cette intrigante sculpture au coucher du soleil ?







Vous voulez progresser dans la photo tout en revisitant la ville de Marseille ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez des conseils pour apprendre la photographie en sillonant les rues de la citée phocéenne.



À lire aussi :