Mariage


Pour mieux se souvenir







 

 

Le travail du photographe

 

Photographier un mariage, c'est trouver le juste équilibre entre la photographie de portrait et le reportage. C'est capter toutes sortes d'instants, petits et grands, tout au long de l'évènement, de son début jusqu'à sa toute fin. Il faut sans cesse être à l'affût, rester focalisé sur les mariés et aussi sur ce qu'il se passe autour. Autant dire qu'il est impossible de tout voir et d'être partout à la fois. Mais rien ne sert de partir dans tous les sens. Le but est de capturer posément et au mieux ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux (et derrière eux...).

 

 

Mais cela ne suffit pas encore. Il faut aussi savoir mettre en lumière ce que l'on voit. Il s'agit là d'anticiper ce qui peut se passer, trouver le bon angle, le bon cadrage, la bonne luminosité et déclencher au moment opportun. Et ceci reste à l'appréciation (ou plutôt au feeling), l'expérience et la créativité du photographe. Il est seul maître à bord, seul pour décider du comment. Comment va-t-il immortaliser ce qu'il regarde à travers son appareil photo ?

 

 

Repérer qui est qui. Être à l'écoute. Disponible. Souriant ! Organisé. Savoir s'adapter. Improviser. Rester discret et en même temps créer du lien avec les mariés et les invités. Le rôle du photographe doit être de faire tout cela en même temps. C'est passionnant. Mais c'est aussi être sous pression. La bonne pression. Celle qui ne transparaît jamais mais qui est bel et bien là. Celle qu'il est nécessaire d'avoir pour rester concentré, serein et faire du bon boulot. Photographier un mariage, c'est courir un marathon intérieur.

 

 

Pour quelques instants seulement

 

Les moments d'une vie passent pendant que les photographies restent. C'est pourquoi les jeunes mariés comptent beaucoup sur le photographe. Il est un peu le garant de la mémoire de ce jour si important de leur union. C'est une grande responsabilité. Les clichés seront là pour mieux se souvenir, se remémorer toutes ces belles choses, même bien des années après. L'album photo sera ressorti encore et encore à chaque fois qu'une occasion se présentera. Pour partager par exemple ce grand évènement avec ceux qui n'étaient pas là (ou pas encore là) : les enfants, les petits-enfants, voire les arrière-petits-enfants.

 

 

C'est de cette façon, entre autres (mais cela fera sans doute l'objet d'un prochain article), que le photographe apporte concrètement sa contribution. J'exerce ce fabuleux métier car c'est bien là, en photographiant, que j'ai le sentiment de servir le plus à quelque chose. Quelque chose de profondément humain. Et dans ce cas précis, c'est d'apporter de la joie aux jeunes mariés.

 

 

Et puis, fort heureusement, le photographe n'est jamais seul. Il pourra toujours compter sur quelques invités qui prendront leurs propres clichés (tout aussi importants) et viendront enrichir les souvenirs de ces quelques instants d'éternités.







Vous voulez progresser dans la photo tout en revisitant la ville de Marseille ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez des conseils pour apprendre la photographie en sillonant les rues de la citée phocéenne.



À lire aussi :